TOP

#16 – Stéphanie Fellen – Made & More

 

Pour commencer l’année 2019, c’est avec Stéphanie que j’avais rendez-vous. Et cet interview n’est pas anodine; il y a bientôt 1 an j’avais la chance de la former au Circulab avant qu’elle rejoigne notre réseau de consultants partenaires. Ce n’était donc pas une première rencontre mais bien un moment privilégié d’échange, de rires et de confidences.

Ingénieure de gestion de formation, diplômée d’HEC liège, Stéphanie Fellen a d’abord travaillé dans une multinationale – dans les phosphates – avec un travail qu’elle qualifie de plutôt « conventionnel ». Après 4 ans de salariat, elle a démissionné pour former en 2013 une marque de mode durable. En 2017, elle se lançait en tant que consultante indépendante.

 

« Trouver quelque chose de durable, fabriqué localement et transparent pour le consommateur ne devrait pas être si compliqué ».$

 

Ce sont les initiatives dans la filière de la mode, particulièrement aux États-Unis, et un besoin personnel de s’habiller et consommer tout en respectant ses valeurs éthiques et morales, qui l’ont poussé à créer son entreprise de mode durable et responsable.
En s’attaquant à l’industrie textile, qui est la deuxième plus polluante après le pétrole – 130 milliards de vêtements sont fabriqués chaque année et l’équivalent d’un camion est jeté ou brulé chaque seconde -, Stéphanie l’entrepreneure a choisi d’avoir un impact positif sur nos modes de production et de consommation. Sans cacher pour autant son intérêt personnelle pour le sujet.

 

 

Les trois piliers de la marque de vêtements Made & More :
  • une production locale – 100% en Europe
  • le respect de l’homme et de l’environnement – aussi bien sur l’extraction de ressources que sur la fin de vie du produit, avec des matières premières naturelles et du zéro emballage
  • la transparence pour le consommateur – avec une vidéo du lieu de fabrication ou du fabricant, par exemple

 

L’histoire entrepreneuriale de Made & More :
  1.  Made & More était avant tout un site de e-commerce de revente
  2. Made & More produit ses propres vêtements et les vend sur internet et dans des popup stores – 6 au total
  3. Made & More a prévu d’ouvrir, en 2019, une boutique pour compléter les pop-up store

 

Made & More et l’économie circulaire

Si nous reprenons les principes d’économie circulaire, Stéphanie positionne ses activités sur l’extraction et sur la fin de vie.

Tout d’abord, au niveau de l’extraction, elle a sourcé et travaille aujourd’hui avec des fournisseurs de fibres recyclées pour ne plus extraire de matière vierge mais faire avec l’existant.
En teaser, elle nous parle de la ligne bain qu’elle souhaiterait lancer à partir des collectes de l’association  » Terre  »  (équivalent du Relais en France).

 

 

Sur la fin de vie, elle a repris les scénario d’obsolescence en proposant une solution pour chacun :

  •  le vêtement s’abime – Made & More propose une garantie à vie et un kit de réparation, sur la même base que l’entreprise inspirante Patagonia
  • le vêtement ne vous plait plus – à partir de 2019 vous pourrez le ramener en magasin contre un bon d’achat, pour qu’il soit remis en vente
  • le vêtement ne vous va plus – IDEM

Stéphanie ne s’arrête pas là, pour la livraison, avec la solution REPACK elle propose des emballages zéro déchets en circuit fermé.

 

Pendant les soldes, c’est le client qui choisit son prix, en tout transparence sans culpabilisation, car selon elle « on a toujours proposé un prix juste donc faire des soldes est absurde, autant que fumer dans un avion. ».

 

Et l’entrepreneuriat dans tout ça ?

 

« Je ne pense pas qu’un jour nous aurons une économie parfaite car le monde change, il y a sans cesse de l’innovation… Comme dans la nature. »

Elle n’hésite pas à nous rappeler que l’aventure entrepreneuriale et particulièrement dans des modèles en boucle, est faite d’aléas mais qu’il ne faut pas en avoir peur. Cela rejoint l’idée d’y aller étape par étape dans l’évolution de l’entreprise en gardant en tête le « encore mieux demain ». Crée, s’inspirer, se former pour mettre les briques une à une et multiplier son impact.
L’entrepreneuriat est un chemin.

 

Et pour permettre l’innovation et l’évolution, rien de tel que miser sur les petites structures. Stéphanie nous livre ne pas croire dans les multinationales, tant pour les valeurs qu’elle transmettent que par la complexité des process.
Et ce n’est pas faut de le répéter; dans une PME nous sommes plus agiles, particulièrement dans des systèmes complexes comme ceux que nous avons développés.

 

« Il y a toujours moyen de rebondir, mais soyons intelligents et soyons circulaire. »

 

Malgré toute cette bonne volonté et de bons résultats, l’aventure n’a pas été si facile. En 2017, Stéphanie se confronte à une situation très difficile pour tout entrepreneur(e) : la faillite. Après 4 ans de Made & More, l’entreprise connait un dysfonctionnement après une levée de fonds qui a malheureusement mené Stéphanie a déposer le bilan. Force de courage, et bien entourée Stéphanie parvient finalement à surmonter cette épreuve très difficile pour finalement reprendre l’entreprise en rachetant la faillite avec Maxime, son nouvel associé, bien décidés à la faire marcher de plus belle. Depuis, elle a conscience que vouloir tout faire n’est pas possible et que pour être entrepreneure il faut également être circulaire avec soi-même, garder des moments pour se retrouver, s’inspirer…

Cette période lui a également permis de se rendre compte de la nécessité de transmettre à d’autres ce qu’elle avait construit et acquis. C’est comme ça qu’elle a décidé de se faire former au Circulab – la méthodologie que nous avons créé – et de lancer son activité de conseil pour aider les entreprises et professionnels à transformer leurs business model, vers des systèmes plus simples, cool et résilients.
L’activité  de conseil devient pour elle très complémentaire.

 

En 6 mois d’activités de conseil, elle a pu travailler avec des acteurs de la filière textile comme Decathlon, des étudiants de stylisme ou des délégués syndicaux.

Et pour finir ?

 

Pour développer un projet et/ou un entreprise qui ait du sens il faut garder en tête sa place et ses valeurs de citoyen. « Citoyens à la maison, en entreprise et en politique. C’est simple. »

Enfin elle nous parle du Circulab qui est pour elle une manière concrète de sensibiliser mais également une première brique importante pour permettre le passage à l’action.

 

Pour conclure cet épisode, c’est pleine de convictions que Stéphanie nous livre ses conseils pour toute organisation ou PME qui voudrait se lancer :

  • Impliquer les équipes, les employés quelque soit leur niveau, leur fonction. Commencer par travailler avec eux, car ils auront beaucoup d’idées et surtout, de motivation.
  • Commencer. Pour se lancer il faut commencer quelque part. Une maison se construit quand on pose la première brique.

 

Maintenant, c’est à vous de jouer. Lancez-vous commencez par poser la première brique à l’édifice.

Dans son interview, Stéphanie parle d’autres marques de vêtement et mentionne des études et chiffres clefs dont :

 

Stéphanie, merci de nous prouver qu’entreprendre de manière positive et vertueuse est possible. Ta motivation et ta détermination sont communicatifs et j’espère qu’ils serviront à un maximum d’entrepreneurs en devenir ou de dirigeant à se lancer !

 

Pour aller plus loin :

Rendez-vous sur le site de Made & More ici.

Suivez les dernières actu et inspirations sur son blog et inscrivez-vous à la newsletter ici.

Contactez là sur LinkedIn ici.

Enfin, pour encore plus d’impacts et d’actions partagez le podcast, ici, ici ou ici.

 

Vous pouvez écouter l’ensemble des épisodes et être informé(e) des dernières mises à jour en vous abonnant sur Deezer, Spotify, Pippa ou sur votre appli de podcast.

 

Justine LAURENT

Post a Comment